Le rôle des parents dans L’éducation Bilingue des enfants à la maison – Les bonnes pratiques

Le rôle des parents dans L’éducation Bilingue des enfants à la maison – Les bonnes pratiques

Le rôle des parents dans L’éducation Bilingue des enfants à la maison – Les bonnes pratiques

L’encouragement, l’engagement et le soutien des parents à l’école comme à la maison, est essentiel à l’éducation des enfants et tout particulièrement au cours d’une éducation bilingue. A ce propos, nous avons décidé de rendre visite à Mawushi Nutakor, professeur de français et de sociolinguistique à l’Université du Ghana, Legon, pour essayer d’en savoir plus.

Dans cette série en deux parties, nous explorerons le rôle que les parents peuvent jouer pour favoriser l’éducation bilingue à la maison. Ce premier article se concentrera sur les bonnes pratiques et celles à éviter.

Politique Linguistique Familiale 

La planification est un élément incontournable de la réussite de tout projet. Ainsi, la première chose à considérer pour encourager l’éducation bilingue est la nécessité d’une politique linguistique familiale. Il s’agit d’un plan simple qui guide la famille en ce qui concerne la langue à parler à la maison, les raisons pour lesquelles une nouvelle langue devrait être apprise et les mesures prises pour atteindre ces objectifs.

Il peut s’agir d’imposer à l’enfant, à des moments ou périodes spécifiques, de ne parler qu’une seule langue. Par exemple en faisant semblant de ne pas comprendre lorsqu’il ne parle pas la langue souhaitée. Les parents peuvent aussi, dans le cadre du plan, choisir de déménager dans une communauté qui parle la seconde langue afin d’aider l’enfant à apprendre plus rapidement en immersion. (Ndlr : Pas facile en effet) Cela permet à l’enfant d’apprendre plus facilement d’autres langues en plus de sa langue maternelle.

Validation

En encourageant l’éducation bilingue à la maison, les parents devraient montrer leur intérêt pour l’apprentissage de la nouvelle langue. Des actions telles que la vérification des devoirs et l’éloge des efforts de leurs enfants pour chaque petit progrès dans la langue, contribuent grandement à renforcer leur confiance dans le processus d’apprentissage.

De plus, ces efforts supplémentaires permettront de découvrir tous les défis auxquels les enfants font face, lorsqu’ils choisissent d’interagir avec les enseignants et les autres élèves dans la nouvelle langue.

Soutien

Pour soutenir les enfants dans l’apprentissage d’une seconde langue, les parents peuvent acheter des livres, des CD, installer des applications sur leurs gadgets, ce qui facilitera leur l’apprentissage. Même le fait d’écouter la radio et la télévision sur des stations où l’on parle la seconde langue peut aider. Ce faisant, les parents doivent regarder ces vidéos et lire ces livres avec leur enfant. Ceci, selon les études, renforce le lien entre le parent et l’enfant.

Bilingual-primary-school-in-Ghana

Engager des nounous qui maitrisent la langue désirée encouragera la pratique de la langue chez l’enfant. Pour finir, si possible, passer des vacances au pays où on parle la langue en cours d’apprentissage améliorera par la pratique les capacités d’élocution chez l’enfant.

Les choses à eviter en tant que parent

En raison de l’enthousiasme suscité par l’arrivée d’une nouvelle langue, la plupart des parents sont parfois prompts à se débarrasser et à négliger leur langue maternelle à la maison. Selon Mawushi, cela ne devrait pas être encouragé car cela pourrait nuire à l’identité de l’enfant. Il se peut qu’il soit désorienté parce qu’il ne maitrise pas entièrement sa langue de base.

Lorsque l’enfant est ancré dans sa langue maternelle, il peut transférer les compétences dans la nouvelle langue en cours d’apprentissage.

Avant que l’enfant ne puisse réussir dans d’autres langues, sa langue maternelle doit d’abord être maitrisée en la parlant à la maison. Lorsque l’enfant est ancré dans sa langue maternelle, il peut transférer les compétences dans la nouvelle langue en cours d’apprentissage.

Bilingual-primary-school-in-Ghana

Une autre chose à éviter est de forcer l’enfant à apprendre la nouvelle langue. C’est un non-non-non en tant que parents. Si une résistance est remarquée, le parent doit trouver des moyens plus novateurs tels que l’introduction de jeux pour plaire à l’enfant. Si cela ne fonctionne pas, les parents devraient demander l’avis d’un expert. Qui sait, c’est peut-être psychologique.

Selon Mawushi, « les enfants sont naturellement des machines d’apprentissage des langues », c’est pourquoi la mise en œuvre minutieuse des points susmentionnés garantira certainement le succès de l’éducation bilingue de votre enfant.

 Dans notre prochaine édition, nous explorerons certains mythes entourant l’éducation d’enfants bilingues. En dehors de ces suggestions données par Mawushi, y en a-t-il d’autres que vous connaissez et que vous avez essayées ? Partagez-les avec nous !

L'équipe de communication de Ronsard est constituée d'experts dédiés à vous apporter toute l'actualité de l'Ecole.